Choisir la bonne palette de couleurs pour votre film


De plus en plus, les créateurs de vidéos doivent tout gérer eux-mêmes, sans pouvoir par exemple s’offrir les services d’un étalonneur professionnel pour coloriser leur film. D’où l’importance de bien cadrer les choses dès la prise de vue. Cet article de REC'N'DROP intéressera aussi bien les personnes souhaitant produire un film d'entreprise ou une communication vidéo, que les producteurs indépendants de clips vidéo ou fictions...


1. Prendre conscience des émotions transmises par les couleurs


Voici un petit rappel des émotions liées aux principales couleurs :

Rouge : agression, violence et colère.

Orange : avertissement, appel à la prudence.

Jaune : sentiment de danger, de jugement et d'affirmation de soi.

Vert : nouvelle vie, nouveau départ et survie.

Bleu : fidélité, loyauté et émerveillement enfantin.

Violet : sentiment d'ambiguïté et d'extravagance.

Rose : romance, amour et passion.


2. Ne pas sous-estimer le pouvoir de la couleur


Ensuite, bien comprendre les palettes de couleurs d’un film, peut vraiment vous aider à faire passer le message souhaité, quel que soit le type de vidéo produite. Allumez votre télé, surfez sur le web ou feuilletez un magazine et observez comment la couleur est parfaitement maîtrisée et orientée en fonction du message à faire passer. Evidemment, pour illustrer ces dires, c'est toujours plus sympa de prendre des chefs d'œuvre du septième art comme références, mais ce qui s'applique au cinéma, s'applique également à tous les autres supports et médias.


« je pense toujours mes sujets en couleurs. La couleur est première, parfois antérieure à l'histoire et toujours à la mise en scène. » Rohmer

"Chinatown" de Roman Polanski - moviesincolor.com

3. Se poser les bonnes questions


Lorsque vous souhaitez raconter une histoire (là encore, qu’il s’agisse d’une fiction ou d’une publicité), déterminer le thème, les conflits (s’il y en a) et le message à faire passer, vous aidera à choisir la palette de couleurs la plus adaptée. Cette prise de conscience vous aidera à avoir encore plus d’impact dans vos films.


Voici quelques questions utiles à se poser au moment de définir une palette de couleurs :


- Quelles caractéristiques définissent les personnes à l’image ?

- Quel est le conflit essentiel ou la problématique abordée ?

- Quel est, ou quels sont les thèmes de mon film ?

- Quel message (le cas échéant) aimerais-je faire passer ?


Il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses ici, et vos idées peuvent évoluer à mesure que la production progresse. Néanmoins, pour un bon départ, mieux vaut y penser sérieusement dans le lancement d’un projet.


"La Science des rêves" de Michel Gondry - moviesincolor.com

4. Les différents types de palettes


De nombreuses palettes de couleurs sont disponibles pour que les artistes visuels s'en inspirent ou les utilisent dans leurs créations. Les voici réparties en cinq catégories :

  • Monochromatique/Achromatique : Les palettes de couleurs achromatiques consistent en des couleurs sans aucune chrominance. Les seules teintes achromatiques appropriées sont le noir, le blanc et toute la panoplie des gris, mais les pastels neutres, le bronze et les bruns peuvent également être appelés achromatiques, s'ils sont les seules couleurs utilisées dans la composition. Cela correspond donc à une seule teinte sur le nuancier, une seule tranche du « gâteau de la roue chromatique ».

  • Couleurs complémentaires : Isaac Newton a établi la roue chromatique complémentaire lorsqu'il a démontré que l'utilisation de couleurs situées aux extrémités opposées de la roue chromatique annule ou accentue les deux teintes. Plus de 300 ans plus tard, la palette de couleurs complémentaires est toujours la plus couramment utilisée dans tous les supports visuels en raison de son fort sens du contraste chromatique. Des palettes de couleurs complémentaires sont créés en sélectionnant une teinte sur la roue chromatique, puis en ajoutant celle qui lui est directement opposée.

Roue des couleurs - film d'entreprise
Roue des couleurs au fil du temps - Wikipedia.org
  • Couleurs analogues : les combinaisons de couleurs analogues sont composées de couleurs adjacentes sur la roue chromatique, le plus souvent utilisées avec des couleurs chaudes ou froides pour créer une palette équilibrée et harmonieuse. Des palettes analogues donnent de la richesse à la palette de couleurs utilisée au détriment du contraste chromatique.

  • Couleurs triadiques : les palettes de couleurs triadiques sont les plus couramment utilisés dans tous les médias visuels. Les palettes triadiques combinent trois teintes espacées (souvent uniformes) sur la roue chromatique. Des palettes triadiques bien équilibrés confèrent de l’harmonie aux images, tout en maintenant un contraste de qualité aux couleurs.

  • Couleurs tétradiques : les palettes tétradiques sont simplement deux paires de couleurs complémentaires équilibrées de manière appropriée. Contrairement à d'autres palettes, une couleur dans une palette tétradique doit être dominante ou bien l’ensemble risque d'être perçu comme déséquilibré. Les couleurs utilisées dans les palettes tétradiques sont traditionnellement disposées sous forme de carré ou de rectangle sur la roue chromatique. Les palettes rectangulaires sont mieux utilisés lorsque l'une des couleurs utilisées domine naturellement les autres, tandis que les palettes carrés fonctionnent mieux lorsque les quatre couleurs sont plus naturellement en équilibre.


"Into the Wild" de Senn Penn - moviesincolor.com

5. Avoir le contrôle de la couleur dès le tournage


Au moment de filmer, de nombreux outils et techniques existent, pour vous permettre de contrôler la lumière et les couleurs. Evidemment, REC’N’DROP pourra corriger certaines choses lors du montage, mais lorsque vous devez filmer vous-même, mieux vaut prendre les choses en main dès le départ, histoire d’optimiser la qualité du rendu final. Voici quelques conseils pour vous aider à parfaitement maîtriser les choses, dès le tournage :

  • Température de couleur : contrôler la température de couleur est un premier élément important. Pour ce faire, on utilise le Kelvin, une unité de température standard dans le système international d’unités (SI). Pour faire simple, une valeur faible correspond à une couleur chaude (ex : 2000K) et inversement, une valeur élevée indique une couleur froide (ex : 10000K). Certains projecteurs LED permettent de choisir la puissance et donc de décider si l’on utilise un éclairage chaud, froid, ou entre les deux…

Guide des températures des couleurs en Kelvin
  • Gélatines pour éclairages : au-delà des températures de couleurs, vous pouvez bien évidemment avoir un contrôle sur les teintes de couleur, grâce à l’utilisation de gélatines de couleur. Un moyen simple, pour un rendu à couper le souffle, pour votre projet de film ou de vidéo. En règle générale, un cinéaste travaillera avec des lumières équilibrées au tungstène (3200k) ou à la lumière du jour (5600K), qui ne fournissent que deux températures de couleur différentes. Avec les gélatines, vous pouvez manipuler les couleurs et créer très facilement l'ambiance qui vous intéresse.

  • Décors et tenues : idéalement, rien ne devrait être laissé au hasard. Vous donnez la parole à votre PDG dans une communication ? Présentez un nouveau service ? Faites la promotion d’un événement ? Réfléchissez bien aux tenues lors des tournages, mais aussi aux éléments de décors visibles dans le cadre et bien évidemment aux couleurs utilisées lors du montage et de la post-production.


Tuto du site www.premiumbeat.com


Conclusion


Une exploitation maîtrisée de la couleur ajoute clairement une dimension supplémentaire à vos créations, apporte du sens, donne le ton et du style à chaque plan de chaque scène. La prochaine fois que vous planifiez un tournage, n'oubliez pas de réserver du temps pour réfléchir aux palettes de couleurs !

Lorsque vous faites équipe avec nous et que vous nous confier la réalisation d'un montage vidéo professionnel, nous veillons bien entendu à toujours nous adapter à votre charte graphique, mais aussi au message que vous souhaitez transmettre.


Comment les films de Guillermo del Toro nous entraînent-ils dans d'autres mondes ? Grâce à la couleur ! Vidéo de Studiobinder

0 commentaire

Posts récents

Voir tout